Propriétaire Libre, le blog
Partages

[Vidéo] 4 étapes pour démarrer en location saisonnière

Avant-hier matin en consultant mon journal Facebook, mon attention a été attirée par le message d'une collègue qui cherche désespérément à louer son appartement.

More...

Audrey est propriétaire bailleur d'un T1 non meublé de 35 m2 dans un quartier sympa de Caen. C'est une ville de 100 000 habitants. Comme je sais qu'elle galère un peu, j'ai décidé de lui mettre un message pour lui conseiller de louer son appart en location saisonnière.

Transcription de la vidéo

En attendant sa réponse, voici la question que j'ai posée aux membres du groupe privé Propriétaire libre :

"Et vous, que feriez-vous si vous étiez à la place d'Audrey ?"

audrey-le-bon-coin

Comment est-ce que vous vous y prendriez pour obtenir un loyer de 440 € par mois avec ce bien immobilier ? (c'est le loyer qu'elle demande à ses locataires).

Parce qu'en fait, ce serait beaucoup plus.

Sans doute deux fois plus, au minimum.

Et ça, sans y passer des heures par jour ni se tuer à la tâche le week-end ?

En clair, sans être esclave de sa location saisonnière.

Mais juste en profitant de loyers confortables en apportant un vrai service de qualité aux gens.

Le fait est que C'EST POSSIBLE.

Et j'ai décidé de vous expliquer comment faire, en 4 étapes.

Voici donc les 4 étapes pour passer de la location nue à la location saisonnière et doubler la rentabilité de votre investissement immobilier.

Etape 1 : Faites le point

La première chose à faire si vous vous posez la question de mettre votre appartement ou votre maison en location saisonnière, c'est de vous poser les bonnes questions.

Vous devez, tout d'abord, savoir si cela est autorisé dans votre ville. Car la location saisonnière est réglementée par des lois : certaines villes (Paris, mais pas seulement) ont beaucoup restreint les possibilités de pratiquer la location saisonnière de manière régulière, c'est-à-dire plus de quatre mois par an. Vous devez donc commencer par consulter votre mairie, pour savoir si vous avez le droit de faire de la location meublée de courte durée (dans le cas où votre bien n'est pas votre résidence principale) ou non. A vos téléphones. Si votre commune l'autorise, c'est bon signe !

Si vous louez dans un immeuble soumis au règlement de copropriété, assurez-vous que le RCP n'interdit pas la location meublée. Certains copropriétaires pourraient vous embêter si vous ne respectez pas ce règlement. Si rien n'est indiqué, vous êtes libre de faire ce dont vous avez envie... alors GO !

Etape 2 : Etablissez une stratégie

Si vous suivez ce blog, vous savez ce que je pense de l'erreur que font beaucoup de propriétaires hôtes , à savoir se lancer dans la location saisonnière sans stratégie, sans plan. C'est un peu comme se jeter à l'eau sans savoir nager, ou sans savoir si vous aurez unebouée sur le chemin, à quelle distance se trouve la prochaine terre ferme, quelle est la température de l'eau, s'il y a des requins…

A vous de voir, mais si la location saisonnière vous tente (et vous avez raison!), je vous recommande plutôt de bien cerner votre cible, de faire l'état des lieux de vos ressources (temps, finances, contacts...) avant de vous lancer.

Etape 3 : S'équiper

Une fois que vous avez défini votre cible, à qui s'adresse votre location saisonnière (étudiants, professionnels en déplacement, touristes, familles…), il vous faut prévoir les équipements nécessaires que recherchent vos clients potentiels. Pour savoir quoi acheter, j'ai publié un article sur les 15 équipements indispensables à inclure dans sa location de courte durée ou location saisonnière.
Prenez une après-midi sur votre temps, et faites un tour au magasin d'ameublement ou de déco de votre choix !

Etape 4 : Publiez !

C'est le moment de passer aux choses sérieuses, et d'obtenir vos premières demandes de réservation. Pour cela, et uniquement pour démarrer rapidement, je vous conseille de publier une annonce sur l'un des sites d'annonces (Airbnb, Le Bon Coin, Booking, Sejourning, Abritel...). Soignez la rédaction de votre annonce, les photos, et prévoyez (pour le lancement) un prix attractif environ 10% en dessous du prix moyen du marché, pour attirer vos premières demandes ! Et une fois que vous avez des demandes, surtout... répondez-y le plus rapidement possible 😉 Il ne vous reste plus qu'à préparer le meilleur accueil à vos locataires et à encaisser vos premiers revenus grâce à la location saisonnière !

Pour récapituler :

  1. Faites le point sur ce que vous êtes autorisé à faire
  2. Construisez votre stratégie, votre plan
  3. Commencez à vous équiper, à meubler le bien avec des équipements bien précis
  4. Publiez votre première annonce sur l'un des grands sites, pour avoir rapidement des résultats

3 étapes pour se lancer en location saisonnière

Et vous, quel conseil donneriez-vous à Audrey ? Dites-le dans le champ commentaire ci-dessous et promis, je lui transmettrai. Merci !


Et n'oubliez pas de partager l'article ! 🙂

Cet article vous a plu ?
Allez encore plus loin, en téléchargeant mon guide "Les 10 outils secrets des propriétaires malins", qui vous donne la liste des meilleurs logiciels et applications pour réussir sa location de vacances.
Cliquez ici pour le télécharger tout de suite !

Leave a Comment: