Stop Airbnb, Booking, Abritel…? Comment avoir des réservations directes

Shares

Faire de la location saisonnière sans les sites d'annonces? Dans ce nouvel article, je vous révèle pourquoi et comment y arriver en quelques semaines ou mois

More...

Vous êtes propriétaire ou gestionnaire d'une location de vacances ?

Avez-vous un plan B si votre annonce est rétrogradée du jour au lendemain des grandes plateformes et si vos réservations chutent brutalement ? 

Vous avez peut-être un appartement ou une villa en location sur des sites d'annonces comme Abritel Homelidays, Airbnb, Booking.com, ou sur une autre plateforme de location saisonnière ?

Vous n'êtes peut-être plus satisfait du nombre de réservations que vous apportent ​ces partenaires ?

Mais en même temps, vous continuez de payer des commissions élevées sur chaque réservation (jusqu'à 15%).

Ou parfois un abonnement annuel de plusieurs centaines d'euros.​

​Avec ce sentiment de frustration de ne pas pouvoir faire autrement que d'accepter les conditions générales de ces mastodontes de la location de vacances.

Et d'être ​à la merci d'un changement unilatéral et soudain de LEUR politique commerciale (comme c'est le cas en ce moment pour de nombreux propriétaires d'un site connu, contraints d'accepter des critères aléatoires de "tri par pertinence", ou bien la "réservation instantanée").

Une stratégie pour louer… sans dépendre des sites d'annonces

Après trois dernières années d'expérience en tant que propriétaire, je suis convaincu de l'urgence et de la nécessité d'avoir une stratégie alternative et complémentaire aux sites d'annonces.

Pour quoi faire?​

Pour avoir plus de réservations directes (qui tombent directement sur votre compte bancaire, sans l'intermédiaire d'une grande plateforme).

Alternative : Car oui, il est possible de s'affranchir partiellement sinon totalement des grandes plateformes (Airbnb, Abritel HomeAway, Booking.com, TripAdvisor…). En obtenant plus de réservations directes, sans commission. En maîtrisant sa communication avec les voyageurs de A à Z. En étant le patron chez soi.

​Complémentaire : le but de cet article n'est pas s'apitoyer ni de critiquer ces plateformes, qui sont très pratiques pour commencer la location saisonnière. Mais l'adage "Ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier" est plus que jamais d'actualité. Surtout à l'heure où le marché de la location de logements particuliers est tenu par trois ou quatre grands acteurs (Priceline, Expedia, Airbnb…).

Que se passe t-il si demain les commissions de ces plateformes augmentent ou si leurs politiques commerciales changent en votre défaveur?

​Les 4 étapes pour louer un maximum (sans être esclave des plateformes)

Voici donc la structure que je vais développer dans de prochains articles sur PropriétaireLibre.fr et dans l'espace privé.

Vous allez apprendre comment :

Attirer : Commencer à faire ses premières réservations nécessite de capter les voyageurs qui cherchent une solution d'hébergement. 90% des voyageurs utilisent internet pour réserver une location de vacances. Vous devez donc construire votre présence en ligne.
Nous aborderons les différents canaux par lesquels vous pouvez toucher des locataires. Les sites d'annonces (Abritel, Airbnb, Booking…) en font partie, mais nous verrons aussi les nouvelles façons de s'adresser aux voyageurs (créer son site internet, les réseaux sociaux, le vidéo marketing…).

Convaincre : Une fois que le visiteur est arrivé sur votre annonce ou votre site web, c'est l'art de la transformer en client. Cela passe par un prix attractif, une offre irrésistible qui va mettre en valeur vos bons témoignages, vos photos, le titre et le texte de l’annonce. Et un système de paiement sécurisé et peu cher pour encaisser vos réservations.

Accueillir : Le troisième pilier, c’est l’art d’accueillir vos voyageurs. La remise des clés, la gestion du linge, le ménage, mais aussi votre capacité à guider et d’informer vos locataires tout au long de leur séjour. Sans oublier les cadeaux de bienvenue qui ont un effet immédiat sur vos commentaires et votre réputation !

Fidéliser​ : quatrième et dernier pilier, c’est de pouvoir fidéliser vos voyageurs. A travers la collecte de nouveaux commentaires, mais aussi la diffusion et le partage de LEUR expérience chez vous sur tous les canaux de communication d’aujourd’hui (internet, réseaux sociaux…). Cela passe aussi par la création d’une newsletter pour entretenir un contact régulier et les informer de vos éventuelles offres spéciales.

Toutes ces étapes sont détaillées au fur et à mesure dans mon nouveau forum privé. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Recherches utilisées pour trouver cet article :autres sites comme abritel airbnb,content

About the Author Yann Bricombert

Yann Bricombert est le fondateur du site ProprietaireLibre.fr qui aide les propriétaires et les managers de locations de vacances (maisons, appartements, gîtes, chambres d'hôtes) à générer plus de réservations directes et à réussir leur location saisonnière.

follow me on:
3 comments
Liliane says 17 juillet 2017

Très honnêtement, je trouve vos propos en inadéquation avec le marché et les tendances des clients. Vos conseils ne me semblent pas forcément judicieux.
Se passer des plateformes en créant un site internet et FB …? ce sont des propos déjà vu et lu il y a quelques années, non ? et le résultat est que les OTAS progressent toujours et les propriétaires qui veulent jouer tout seul sont isolés et se retournent inévitablement vers les Ota !
Entre payer une commission sur une vente réalisée sur une plateforme et dépenser argent et energie dans le référencement d’un site (qui se sera jamais à la hauteur de la visibilité des OTA) pour tenter de faire des ventes uniquement en direct …?… ce ne raisonne pas de manière cohérente.
Avec votre méthode, vous vous isolez, vous dépenser un énergie folle uniquement pour ne pas verser une commission… allons revenons sur du concret et de l’efficacité : Une commission sur une vente réalisée n’est pas une commission volée !
Alors oui à un site perso pour apporter un complément et une possibilité de lien direct mais cela ne remplacera jamais une stratégie de diffusion sur des plateformes bien choisies, pro, puissants…
Et vous, lors d’un week-end à 600 km de chez vous, vous cherchez un hébergement sur les pages 4 ou 5 de google où vous trouvez des sites perso de propriétaires ou bien vous regardez sur booking ou airbnb… ? moi je sais ce que je fais côté perso, et je suis persuadée que nos clients font la même chose…

Merry says 17 juillet 2017

En fait ce que nous devons faire avant de réserver c’est prendre le nom des apparts sur les plateformes et faire une recherche sur notre ami Google 😉
Et souvent on paye moins cher car les commissions en moins 😉

Yann Bricombert says 18 juillet 2017

Bonjour Liliane et merci pour votre message qui ouvre le débat.

Que les OTAs (sites d’annonces payants) soient un très bon moyen de faire des réservations et de remplir certaines dates de son calendrier, c’est évident.
A ce propos, je n’ai jamais écrit et ne pense pas d’ailleurs qu’une commission versée soit « volée ». Elle est issue d’un contrat signé par deux parties, donc totalement légitime.

La question est : faut-il laisser TOUTES nos réservations TOUTE L’ANNÉE aux plateformes, sans jamais chercher à diversifier ses canaux de distribution? Sans aucune autre stratégie? Aucune…?
Encore une fois : que se passe-t-il si demain les plateformes qui aujourd’hui vous abreuvent changent de politique ou bien disparaissent (ce qui est déjà arrivé dans un passé récent et se reproduira sans doute)?

La méthode que je développe sur ce blog est de créer un business rentable, durable dans le temps et indépendant, qui ne soit pas à la merci d’acteurs tiers, lesquels peuvent changer les règles du jeu du jour au lendemain (pour de bonnes ou de moins bonnes raisons peu importe).
Une stratégie complémentaire et inclusive, pas exclusive et solitaire comme vous semblez le comprendre.

Perso je ne me sens pas isolé quand je réalise une majorité de réservations directes (et donc sans commissions) sur certains mois, ou quand je peux maîtriser la communication et l’expérience de mes voyageurs de A à Z. Certes ce n’est pas le chemin le plus facile « a priori », mais avec un plan d’action et les bonnes méthodes on y arrive.

Enfin, 90% de voyageurs déclarent réserver leur hébergement sur internet. Tous ne vont pas sur les sites plateformes. Il m’arrive assez souvent d’avoir des personnes qui veulent passer la réservation en direct, par téléphone ou sur mon site web. Sans cette stratégie, ce serait des clients perdus dans la nature.

Comments are closed

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des articles et vidéos sur le thème de la location saisonnière et réaliser des statistiques de visites. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer