Propriétaire Libre, le blog
Partages

Foirez tout : vos locataires seront indulgents si…

erreurs-location-saisonniere

Quelle quiche.
Je suis vraiment pas douée.
Comment j'ai pu oublier ça ?

On a tous ces moments de doutes qui nous envahissent. La plupart du temps en plus, ça tombe toujours au pire moment. Sur la réservation bloquée depuis un an.

Ou sur des locataires qui restent un mois. La tuile ne prévient pas.

La bonne nouvelle, c'est que vous pouvez tout foirer. Vous avez le droit.

C'est même inévitable au début. Et pas qu'au début d'ailleurs. Plus on a de locataires et plus on a de chances d'avoir des petites imperfections.

Ceux qui n'en ont pas, n'ont pas de locataires. C'est aussi bête que ça.

Donc pas la peine de se prendre le chou. Les erreurs font partie de tout business.

Je ne sais pas qui disais (presque de tête) :

Les réussites de demain sont vos échecs d'aujourd'hui.

Certains vont même jusqu'à célébrer leurs échecs avec une coupe de champagne. Je suis d'accord avec vous, ça va un peu loin. Mais ça montre une chose.

Ce n'est pas parce qu'on a des faiblesses que l'on échoue. On échoue parce que l'on ne sait pas les repérer à temps, les assumer, les corriger.

Beaucoup de gens ont peur de l'échec. De faire les choses mal, de peur que ça se voit. En location saisonnière, je ne vois pas comment vous pouvez tout réussir du premier coup.

L'autre bonne nouvelle, c'est que la plupart du temps, vos locataires s'en fichent.

Attention, je ne parle pas des choses importantes, cardinales, comme la sincérité de votre annonce, le confort, la sécurité ou votre communication.

Ces points que j'appelle les "points cardinaux", si vous les foirez, vous êtes mort. Tant pis pour vous.

Mais hormis ces points-là, je me rends compte que beaucoup de choses peuvent être imparfaites et recevoir beaucoup d'indulgence de la part des locataires.

Cela m'est arrivé de me tromper sur des trucs énormes, sur le nombre de draps, même dans les dates de réservation, c'est dire…

Des trucs quand même pénibles, pour des gens qui ont payé plusieurs centaines d'euros pour un séjour.

Mais vous me croirez ou pas, mais je n'ai jamais reçu de tomates à la figure pour ces erreurs. Je n'ai même jamais reçu de mauvais commentaires à cause de mes bourdes.

Et plus elles étaient grosses, plus je fondais littéralement comme un glaçon au soleil, en me disant que j'étais cuit, que ça y est, j'allais perdre toute crédibilité. Et en fait, plus la REALITE me prouvait le contraire.

Bien sûr, il y a un truc.

Ca ne marche pas comme sans rien faire, on ne peut pas tout foirer et s'en aller en courant. Il y a des règles à respecter.

Voici le guide de survie en 2 étapes pour réparer ses bourdes comme si de rien n'était.

Etape n°1. Dépêchez-vous de reconnaître votre erreur

Ca vaut pour votre location saisonnière comme pour les relations humaines. Reconnaissez votre erreur le plus vite possible.

Et surtout, ne cherchez pas à rejeter la faute sur quelqu'un d'autre.

Votre locataire s'en rendrait compte et votre capital sympathie tomberait en flèche.

On n'aime pas les gens qui n'assument pas leurs erreurs.

Encore moins ceux qui cherchent des boucs-émissaires.

Assumez tout, tout de suite.

Faites-le simplement, en utilisant vos mots à vous. Ne préparez pas. Soyez vous-même.

…Il est possible que j'utilise des tournures comme : "vous avez raison, j'ai complètement oublié de…" ou "c'est vrai qu'à bien y réfléchir, vous me faites penser que…" ou encore "je suis désolé, vraiment je ne sais pas comment j'ai pu…"

Vos mots seront les meilleurs.

Etape n°2. Proposez LA solution, et pas une solution

Souvent quand on a fait une "mistake", on est un peu comme des chiens pris en faute. On aimerait partir se cacher sous une table, se débarrasser le plus vite possible de ce lourd fardeau sur notre conscience.

On veut aller vite. On pense à soi. On veut tourner la page.

Et on oublie l'autre, la personne qui a été lésée par notre erreur. Beaucoup de gens proposent "une" solution pour réparer leur erreur.

Mais ils ne proposent pas LA solution. Celle qui fera que vos locataires n'auront plus du tout le souvenir de votre boulette. Ils proposent une solution qui leur convient à EUX, au lieu de s'intéresser au ressenti de leurs locataires.

Demandez.

Demandez-leur.

S'ils sont de bonne composition, ils vous diront quelle solution trouver pour sortir de cette impasse.

Si vous pouvez proposer votre aide, faites-le.

S'il faut payer pour acheter quelque chose, c'est à vous de le faire aussi. Vos locataire apprécieront le geste.

Il m'est arrivé de foirer complètement une arrivée à mes débuts. Je rattrapais le truc avec ce que je pouvais.

Mais au final, même si ce n'était pas parfait, les locataires avaient rencontré un être humain, un propriétaire et pas un robot, pas un "monstre froid" comme disait Nietzsche.

Et en général je terminais par un selfie 😉

(Comme sur la photo du début de l'article.

Celle où j'ai une expression du visage à la Gilbert Montagner, et où on a le soleil qui nous fait plisser de l'oeil.)

Bref, la boucle était bouclée, et ma location était sauvée.

Si ça vous inspire…

IMG_2716

Leave a Comment: