Propriétaire Libre, le blog
Partages

Ces mots-là sont interdits…

Dans cette nouvelle vidéo, je partage avec vous les mots à exclure de votre vocabulaire dans l'annonce de votre location saisonnière. Et ceux à inclure pour louer plus !

More...

​Quand on veut rédiger une annonce de location saisonnière, on hésite parfois à utiliser les bons mots. Ceux qui vont attirer ou convaincre les voyageurs de réserver.

Dans cette nouvelle vidéo, je partage avec vous quelques trucs et astuces par rapport à cela. ​

Rencontres hébergeurs à Lisieux​ et dans la Manche

Je vous parle aussi des deux rencontres hébergeurs auxquelles je suis invité en tant qu'intervenant le mardi 13 décembre 2016 à Lisieux, ​dans le Calvados (France), et le mercredi 14 décembre, le lendemain, à Saint-Pair-sur-Mer, dans la Manche.

Convaincre un voyageur Airbnb​

Toujours dans cette vidéo, je vous parle d'une anecdote qui vient de m'arriver avec un voyageur Airbnb. Et comment je compte bien rafler la réservation à un concurrent, grâce à un coup de téléphone de 6 minutes chrono.​

Note : Si cette vidéo vous a plu, partagez-la à vos amis ! 🙂

Transcription intégrale de la vidéo

Salut, c’est YANN !

Dans cette vidéo, je vais vous annoncer le gagnant du concours des Trophées de la location saisonnière. Vous savez, si vous suivez ce blog, je vous avais parlé de ce concours-là. Je l’ai lancé donc la semaine dernière et il s’est terminé mardi et aujourd’hui, je voudrais vous annoncer le lauréat qui gagne les trois prix dont je vous avais parlé dans la vidéo ici sur la page Facebook - il faut aller voir sur le groupe Facebook, sur la page aussi.

Donc, je fais cette vidéo, là, on est au Container. C’est une cantine numérique avec pas mal de monde. Et c’est assez sympa, on peut venir travailler, il y a une ambiance assez sympa au Havre. Donc, si vous êtes dans le coin, venez, on partagera un café. Enfin bref, on se rencontrera ici. Si vous êtes dans la région, n’hésitez pas à venir ici.

Et donc, pour continuer sur cette lancée, le grand gagnant du concours des trophées de la location saisonnière, c’est donc (roulement de tambours)… c’est Grégory Samson, qui gagne donc le premier prix de ce Trophée de la location saisonnière. Donc, voilà ! Bravo à toi Grégory ! C’est super, c’est génial, tu vas pouvoir profiter du livre « Les conseils d’un Top Host AIRBNB pour mieux louer, donc par Romain Giacalone. On en avait parlé sur la vidéo ici : « Présentation du jeu concours ».

Donc, ce livre, je vais pouvoir l’envoyer juste avant Noël, qui va partir demain, si je peux, demain ou peut-être lundi pour qu’il y ait le temps de préparer les choses. Donc, il va arriver lundi.

Dans les lots aussi qu’il y avait à gagner, c’est donc aussi le coaching. On aura 2 heures de coaching ensemble où on va pouvoir parler un peu des choses qui ne vont pas ou des blocages : les points de blocage sur la location saisonnière. Grégory, c’est un peu quelqu’un qui va au fond des choses, qui a déjà une expertise ou qui a déjà pas mal de biens. Donc, ça va être intéressant, on va pouvoir vraiment travailler pour avoir de meilleurs résultats. Donc, ça c’est le deuxième prix. Et l’autre lot qui sera compris dans ce prix, ce sera aussi tout simplement la configuration de l’annonce sur BookingSync, qui met à disposition donc un ensemble de services de gestion des calendriers, de synchronisation des calendriers.

- Alors, je vais peut être bouger parce que mes coworkers sont un petit peu dissipé. Donc, on va essayer d’aller un petit peu plus loin, mais ce n’est pas grave parce que c’est en live, c’est assez sympa aussi. Donc, voilà, on va être un tout petit peu au calme. Par contre, je n’aurai pas le pied pour poser la caméra, mais ce n’est pas grave, je vais continuer. -

Donc, voilà, je reprenais un peu les lots qui seront compris dans le prix, dans le cadeau : dans 3 lots donc, un livre…

- Je fais attention parce que je suis en train de marcher sur le micro-cravate qui est attaché ici, mais ce n’est pas grave. -

Le premier prix gagné par Grégory, je reprend…

- Mais c’est n’importe quoi cette vidéo, je suis vraiment en mode à l’arrache, mais je termine quand même parce que c’est important. –

Et donc, le premier prix, je disais, la configuration tout simplement de l’annonce sur BookingSync. Donc, c’est une solution qui existe et qui permet de synchroniser tout simplement ses calendriers et de simplifier la tâche des propriétaires. Donc, c’est assez sympa, c’est la configuration de cette annonce qui va être mise en place, qui va être proposée par BookingSync. Donc, bravo encore une fois Grégory.

J’avais dit qu’il y aurait 3 prix, mais en fait, il n’y a pas eu beaucoup de candidatures. Donc, finalement, j’ai décidé d’attribuer qu’un seul prix, qui se détachait des commentaires : une personne qui se détachait vraiment par rapport à toutes les autres. Mais je referai un autre concours très bientôt et je ferai les choses un petit peu plus organisé pour qu’il y ait un peu plus de candidats.

Je voulais vous parler aussi de « Comment louer en basse saison ? » parce que c’est vraiment une question récurrente.

- Alors, je vais me mettre à côté dans une petite salle. Ah non, il y a déjà quelqu’un. « Coucou » ! Donc, en fait, je ne voulais pas me mettre ici, c’est vraiment n’importe quoi cette vidéo. Je vais essayer de me balader un peu dehors, mais je vais vous emmener avec moi. Donc venez, on va sortir un peu. Alors, c’est un peu compliqué là parce qu’il y a un petit peu plus de bruits, mais j’espère que vous m’entendez toujours. -

Alors, je vais vous parler de « Comment louer en basse saison ? » en fait, parce ce que c’est une question qui se pose vraiment beaucoup en ce moment. Peut-être que vous avez une maison, peut-être que vous avez un gîte, peut-être que vous avez un appartement, peut-être que vous-même, vous louez, peut-être que vous avez un bien en gestion si vous gérez les appartements d’autres personnes…

C’est vrai que là, on arrive un peu à une période qui est un peu compliquée : on a peut-être un petit peu moins de réservations. J’en parlais dans une vidéo précédente, c’est vrai qu’il y a des choses en fait à faire. Il y a des astuces, des techniques, des stratégies à mettre en place pour avoir plus de réservations, même quand on est en basse saison, même quand on est au mois de février, ou même quand on est au mois de mars, ou peut-être au mois de novembre ou en mois de décembre, comme on est aujourd’hui. Et je voulais partager avec vous un certain nombre de conseils et de techniques et d’astuces.

Alors, l’une des astuces dont on parle assez peu en fait finalement, c’est les mots. Les mots qu’on utilise dans nos annonces et les mots qu’on utilise dans nos titres, c’est les mots qu’on utilise dans notre communication avec les voyageurs, avec les clients potentiels. Et je voulais les partager avec vous, voir un peu quels sont les mots qu’il faut éviter de prononcer ou les mots qui ne vont pas forcément aider à la réservation.

Et moi, je ne réinvente rien, c’est tout simplement des choses que vous-même, vous savez, si vous regardez, quand vous faites une réservation, vous n’avez pas envie que la personne vous promette une location absolument magnifique, la meilleure ou la plus…, meilleure que les autres, etc. Vous voyez, tout ce qui fait un tout petit peu trop superficiel ou un petit peu trop surfait.

Vous avez juste envie d’avoir une location qui vous ressemble, dans laquelle vous allez être bien, vous voyez ? L’idée, c’est toujours d’être authentique, de ne pas surjouer les choses, de ne pas non plus sous-évaluer votre gîte, mais l’idée, c’est toujours d’avoir cette notion d’authenticité en fait. Donc, ces mots, qui sont les mots par exemple « bon marché, la meilleure ou extraordinaire, etc. » il faut éviter. A l’inverse, tout ce qui concerne… les mots qui vont inciter à la communication, à l’échange, au partage, comme « nous, nous avons pensé que ça pourrait vous faire plaisir de… » ; si vous avez une vue mer par exemple, il faut évidemment le préciser dans le titre de l’annonce ; si vous avez un parking, il faut le préciser aussi dans le titre de l’annonce ; si vous avez le wifi ou l’accès en fibre optique, il faut évidemment le préciser aussi dans le titre de l’annonce. Et donc, tout ça, c’est des éléments qui vont venir améliorer votre communication avec vos voyageurs. Et ça, c’est hyper important, et on n’en parle pas forcément souvent. C’est vrai qu’on fait les choses sans forcément savoir quels sont les impacts. Et donc voilà, je vais partager comme ça avec vous dans les jours qui viennent d’autres types de conseils.

- Alors, je vais me mettre comme ça parce qu’on ne me voit plus beaucoup. Voilà, comme ça, c’est mieux. -

Je vais partager avec vous d’autres types de conseils pour que vous puissiez louer un petit peu plus en basse saison.

Sinon, si vous voulez qu’on se rencontre, moi, j’interviens à la rencontre de l’e-tourisme à Lisieux, le mardi 13 décembre qui vient et aussi le mercredi 14 décembre, ce sera à Saint-Pair-du Mont, dans la Manche. Donc, n’hésitez pas, je vais mettre toutes les coordonnées dans les annotations de la vidéo et comme ça, on pourrait se rencontrer si vous êtes dans le coin. Je n’ai pas encore le détail… Si, j’ai le détail, même il est dans la description de la vidéo : ça va être comment ? Comment améliorer son taux de réservation ? Quelles sont les techniques et les astuces qu’on peut trouver ? Donc n’hésitez pas, on va se retrouver là-bas. Ça va être sympa et on va pouvoir échanger.

Sinon, je voulais aussi vous parler d’autres choses, là ça vient d’arriver. Vraiment, je fais une vidéo – j’espère que vous ne m’en voudrez pas – c’est un petit peu décousu, mais je vais vous parler de quelque chose : il y a à peine 10 mn, il y a un voyageur qui m’a appelé. Je voulais partager avec vous, parce que ça peut vraiment vous aider ou vous inspirer.

Donc, il m’appelle pour me dire : « Voilà, je viens de réserver chez vous sur Airbnb et par contre, j’ai aussi une autre réservation qui est en cours, et moi ça m’intéresserait en fait d’annuler ». C’est-à-dire qu’il a réservé de son côté, sa copine a aussi réservé de son côté, et il se retrouve en fait avec 2 réservations en même temps. Ce qui peut arriver pour nous en tant que propriétaire, mais ça peut aussi arriver en tant que voyageur, et ça vous est peut-être même arrivé à vous quand vous avez pris un appartement Airbnb : d’avoir peut-être envoyé plusieurs demandes en même temps et qu’il y a plusieurs réponses aussi qui arrivent.

C’est-à-dire qu’ils ont deux téléphones : lui, il a un téléphone, il a fait une réservation, son amie a fait une réservation sur un autre téléphone et finalement, ils ont eu deux réponses positives dont la mienne. Et donc, il m’appelle - un petit peu destabilisé - en disant : « Voilà, le propriétaire d’en face, il refuse d’annuler et donc je vous appelle pour savoir si vous pouviez annuler. ».

Ce que j’ai fait, j’ai été un petit peu pris de cours, mais je partage avec vous. Voilà, vraiment, c’est à chaud, ça vient de se passer il y a un petit quart d’heure, il y a dix minutes. Et donc, ce que j’ai fait, je me suis dit « Voilà, qu’est-ce que je fais ? ». Soit je dis d’aller voir ailleurs et que non, que moi, je n’accepterai pas du tout d’annuler la réservation et que c’est comme ça et que ce n’est pas autrement. Ou alors, je prends une position un petit peu différente et je lui propose de contacter le service Airbnb. Alors, c’est ce que j’ai fait, le problème, c’est qu’Airbnb – si vous avez eu affaire déjà à ce service - c’est très difficile de trouver sur la page commentaire comment les contacter, ce n’est pas facile. Et donc moi, ce que j’ai fait, c’est que tout simplement, je lui ai donné le numéro de téléphone du service en fait, du numéro de téléphone d’Airbnb, du service client tout simplement. Et comme ça, il va pouvoir contacter directement Airbnb. Et quand je lui ai donné le numéro de téléphone - je voulais vraiment partager ça avec vous - il m’a dit tout de suite : « Ecoutez, je les appelle. Et de toute façon, nous, on vient quand même à Deauville et c’est chez vous qu’on va réserver. ».

Donc, voilà, je voulais vraiment partager ça avec vous, c’est-à-dire que dans la vie, on peut avoir 2 solutions. C’est-à-dire, soit on peut dire la solution de facilité un peu abrupte où on ne va pas forcément prendre en compte l’avis des gens, et on se dit : « Voilà, c’est comme ça, ce n’est pas autrement » – c’est un peu in your face -, une position un petit peu agressive. Ou sinon, on peut aussi se dire les choses en disant « Voilà, on va essayer de réfléchir un peu intelligemment et d’apporter un vrai service aux gens en fait », tout simplement. Et donc, c’est ce que j’ai essayé de tester, je ne suis pas sûr du tout d’avoir finalement la réservation, je vous le dirai dans une prochaine vidéo si ça a marché ou pas, mais je voulais partager ça avec vous parce que c’est important. Pensez-y chez vous ! Peut-être que dans votre cas, ça ne vous est peut-être pas arrivé, mais si jamais ça vous arrive de vous demander : mais quelle est la meilleure solution possible ? Non pas forcément pour soi, mais pour son client en fait, pour le voyageur : comment est-ce que je peux faire pour l’aider ?

Donc, voilà, je voulais partager ça avec vous. Demain, je ferai une autre vidéo, je vous raconterai d’autres astuces, d’autres techniques pour louer en basse saison et puis aussi, je vous donnerai des nouvelles de cette réservation. Salut !

Leave a Comment:

2 comments
Michael says a few months ago

Salut Yann,

Effectivement, c’est cool pour le prospect, et j’espère qu’il va pouvoir gérer de son coté.
Tu peux préciser en quelles conditions d’annulation tu es? (par ex Flexibles, modérées, strictes… ) et combien de temps il a tenté d’annulé avant?
Merci pour ta réponse

Reply
Yann Bricombert says a few months ago

Hello Michaël,
J’utilise les conditions strictes qui proposent un remboursement de 50% jusqu’à une semaine avant l’arrivée, hors frais.
Mais lui avait réservé le jour même… et voulait annuler 2 h avant

Reply
Add Your Reply