L’erreur de débutant de mon proprio italien (à ne pas reproduire)

Shares

Week-end à Florence, saison 1, épisode 2.

J’ai joué au touriste lambda pour étudier les bonnes pratiques et les mauvaises.
J’adore faire ça.

J’en avais parlé sur Facebook si vous me suivez.

Mon dernier passage à Paris?
Un studio près du canal Saint-Martin pour sonder le marché parisien.

On appelle ça faire du « benchamarking » quand on veut faire savant. Ou la méthode de l’espion.

Cette fois-ci, j’ai choisi une annonce trouvée sur Booking pour mon séjour spaghetti.
(c’était ma chambre)

week-end-florence-langue-touristes-location-saisonnie-traduction

 

Se mettre dans la peau d’un vrai voyageur a tellement d’avantages.

Que je me demande combien de loueurs le font régulièrement?

Pas des tonnes.

Et pourtant :

Ça permet de mieux comprendre le processus de réservation, dans un secteur soumis à forte concurrence.

D’évaluer les fourchettes de prix qui font qu’on réserve.

De repérer les trucs des propriétaires plutôt doués.

De s’étonner des trouvailles dans d’autres pays étrangers.

Et de les partager avec ceux (vous) qui me suivent.

Résultat?

Je n’ai pas été déçu.

…ni dans un sens ni dans l’autre!

Car mes proprios florentins m’ont apporté sur un plateau la liste de tout ce qu’il ne faut absolument pas faire sauf à vouloir inciter ses vacanciers frustrés à se lâcher dans la petite section qu’on appelle plus communément les commentaires.

Les erreurs à éviter?

Ils m’en ont mis une belle ration.

Plutôt que de les garder pour moi, je les ai notées.

Un premier truc tout bête qui m’a gonflé?

Ils n’ont fait aucun effort pour communiquer dans une autre langue que l’italien.

Pas faute pourtant d’avoir réservé à l’avance (presque 90 jours).

Malgré ça, 100% de leurs messages ont été rédigés dans leur langue.

Alors que l’invité, c’était moi.

Alors que je parle la langue de Molière (celle de Shakespeare aussi).

Mais pas celle de Michelangelo.

Par exemple:

Si je vous dis : « Prego » ?

Il y a des chances que vous me répondiez : « S’il vous plaît »
parce que vous savez que c’est ce que cela veut dire.

Mais si vous êtes comme moi, et que les seuls mots d’italien que vous avez en tête sont les paroles d’une vieille chanson de Laura Pausini, vous risquez d’avaler votre pizza de travers.

Donc quand un voyageur étranger vous demande (en anglais) :

« Les draps et les serviettes sont-ils inclus? Devrai-je payer des frais supplémentaire à l’arrivée? »

Et que vous lui répondez (en italien):

« troverai in camera gratis lenzuola e asciugamani »

?#@&!

Il y a des chances pour qu’il ne prenne pas le temps d’utiliser un outil de traduction en ligne pour décrypter votre message (ici, que les draps et des serviettes étaient gratuits).

Le risque en faisant ça?

Vous pouvez tomber sur des voyageurs de mauvais poil.

Ou qui ne savent pas utiliser le traducteur et qui se sentent laissés pour compte.

Le second effet kiss-pas-cool ?

Que ces voyageurs vous laissent une appréciation et une note épicées à l’huile d’olive.

Et que cela fasse chuter votre classement sur les sites d’annonces.

A l’inverse, prendre 30 secondes de votre temps pour traduire vos messages et répondre aux voyageurs dans leur langue maternelle (même avec des erreurs), c’est sans doute la chose la plus efficace qui soit, au vu du temps nécessaire pour le faire.

Des erreurs à éviter qui peuvent vous coûter cher, j’en parle dans le nouveau programme de formation, la Master School, qui sort tout bientôt. Les pré-inscriptions sont ouvertes pour quelques jours encore : -40% de réduction sur le prix public, et un article bonus pour savoir comment faire décoller ses réservations en moins de 30 minutes par jour, vous attendent sur cette page.

A très vite,

Yann

About the Author Yann Bricombert

Yann Bricombert est le fondateur du site ProprietaireLibre.fr qui aide les propriétaires et les managers de locations de vacances (maisons, appartements, gîtes, chambres d'hôtes) à générer plus de réservations directes et à réussir leur location saisonnière.

follow me on:

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des articles et vidéos sur le thème de la location saisonnière et réaliser des statistiques de visites. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer