Polémique : 5 raisons de ne pas louer sur Airbnb en voyage

Shares

Cet article est la traduction (certes très approximative) d'un article de David Landsel paru dans le Huffington Post et intitulé "Airbnb : Je ne cherche pas à me séparer de toi, mais je pense que nous devrions voir d'autres personnes".

More...

Laissons cela derrière nous : Airbnb est assez incroyable. Aujourd'hui en un seul clic, vous êtes chez vous et presque n’importe où dans le monde et chaque fois que vous le voulez. Pour ceux qui ne peuvent pas s’empêcher de voyager, il est plus facile que jamais de rester mobile à un prix qui est souvent très abordable.

Oui, Airbnb est génial - jusqu'à preuve du contraire. Airbnb est encore illégal dans certaines villes - New York a lutté contre la plateforme de location saisonnière pendant des années. Amsterdam en fait actuellement une fixation.

Dans de nombreuses destinations, les hôtes choisissent d'ignorer les règles de l’immeuble et les règlements municipaux concernant la location de courte durée, demandant à leurs clients de mentir consciemment quand ils croisent les voisins.

escalier-staircase-airbnb-immeuble-location-saisonniere-proprietaire-libre

De nombreuses villes n’ont pas encore compris comment collecter les impôts, ce qui donne aux hôtes un atout majeur sur les hôtels locaux qu'ils ont en aucune manière mérité. Ensuite, bien sûr, il y a les propres frais d’Airbnb, qui peuvent indéniablement être pénalisant pour le voyageur à budget réduit.

Enfin - après tout cela ! - Il y a votre séjour proprement dit. Peu importe la façon dont vous vous débrouillez avec votre modeste budget ou le modeste prix de cet appartement à Paris. Avec Airbnb comme avec les autres, vous obtenez généralement exactement ce dont vous avez payé… parfois, beaucoup moins.

Après avoir pesé le pour et le contre pendant des années, je trouve que mon enthousiasme pour Airbnb a diminué, et pas qu’un peu. J’aime toujours autant la vie sur la route, mais pour 2016, j’ai choisi de trouver un logement à travers différentes modalités. Voici cinq raisons.

1. Tout le monde se la joue un peu trop

Je suis totalement d’accord avec la politique du site destiné aux hôtes qui peuvent examiner publiquement leurs clients, mais avec un commentaire positif primordial pour le succès continu des deux parties sur le site, les utilisateurs sérieux du site sont parfois obligés de mentir.

nettoyer-airbnb-proprietaire-libre-location-saisonniere

Il y avait même certaines situations où je voulais acheter des panneaux pour avertir les gens des agissements de certains hôtes et annonces. Au lieu de cela, j’ai fini par partir en ne laissant aucun avis du tout. Simplement parce que je ne veux pas pousser le bouchon trop loin.

De nombreux utilisateurs pensent la même chose : c'est ainsi que trop d’annonces deviennent « extraordinaires » et qu’un simple hôte devient « le meilleur de tous les temps ».

Dans 50 % des cas, je trouve que soit les voyageurs n’ont aucune idée de la situation, soit ils cachent délibérément les problèmes dont j’aurais voulu être au courant à l’avance.

2. Trop d’hôtes ne savent pas comment nettoyer une maison

Sur une période de quatre ans, je ne sais plus combien de maisons où j’ai séjourné (du moins expérimenté au Super-hôtes ayant des centaines de commentaires cinq étoiles) n’avaient pas correctement dépoussiéré le sol ou n’avaient pas ramassé les crottes d'animaux.

Rebord de fenêtres noirci de suie, climatiseurs pleins d’ordures, conduits d'aération principaux expulsant des matières particulaires, moutons de poussière sous le lit – j’ai vu tout cela... encore et encore. Dans mon cas, je prenais des médicaments coûteux contre les allergies tous les soirs, sinon je ne dormais pas bien.

J’ai fini par espérer trouver mieux. Si une chambre n’est pas nettoyée par des professionnels (ou tout du moins présentant une propreté acceptable) entre deux clients, je ne réserverais pas.

3. Dans de nombreuses destinations, Airbnb peut être d’une qualité médiocre pour les courts séjours

Du Nord-Ouest du Pacifique en hiver à Mexico en toute période, ne présumez jamais qu’Airbnb serait l'interlocuteur le plus rentable.

En dehors de la haute saison, je peux généralement obtenir une chambre d'hôtel propre et calme, située à quelques pas de la digue de Vancouver pour plus ou moins la même qualité, un sous-sol avec des décorations bon marché dans un quartier résidentiel ennuyeux loin du Skytrain.

Alors que dans des endroits comme Mexico, il y a des propriétés à prix abordable qui se situent près de l’Alameda qui battent encore facilement un autre appartement Condesa trop isolé, où l'eau chaude ne fonctionne qu’en alternance chaque mardi.

Ensuite, il y a des villes comme Portland et Ore., où les impôts sont maintenant si élevés qu’il est stupide de ne pas recouper avec les tarifs d'hôtel, surtout en basse saison. Tout simplement : pour les séjours de moins d'une semaine, vérifiez toujours les tarifs d'hôtel. Tout du moins, vous comprendrez mieux combien vous économiserez avec Airbnb.

4. Certains hôtes intelligents postent en même temps sur HomeAway/VRBO (qui forment aujourd’hui une seule société), Booking.com et Priceline (qui forment également une même société actuellement), rendant Airbnb moins utile.

Vous avez remarqué un appartement qui vous plaît sur Airbnb ? Avant de réserver, regardez s'il n’est pas inscrit ailleurs, un site qui ne requiert pas les honoraires considérables d’Airbnb (1). Même avec la plus flexible des politiques, l'annulation d'un séjour sur Airbnb ne vous remboursera pas vos frais.

J'ai récemment perdu près de 100 $ pour une annulation de deux séjours relativement bon marché, des courts séjours qui offraient des conditions entièrement modulables. D'ailleurs, je les avais annulés quand j’ai vu une opportunité à long terme, largement supérieure, sur HomeAway.

Ici, on m’aurait offert un remboursement complet si je décidais d'annuler, tant que je le ferais 30 jours à l'avance. C’est beaucoup mieux que la politique d'annulation à long terme d’Airbnb : j’aurais perdu chaque centime dans les premiers mois de loyer, même si je changeais mes plans des mois avant mon séjour.

welcome-hospitalité-proprietaire-libre-location-saisonniere-vacances

5. Trop d’hôtes n’ont aucune idée de ce que signifie l'hospitalité

Des maisons en rangée dans le cœur de Baltimore jusqu’aux maisons sous le soleil de la Californie du Sud avec vue sur l'océan, Airbnb m'a permis de rencontrer des gens extraordinaires dans toutes sortes d'endroits, des personnes merveilleuses qui ne pensent à rien d'autre qu’à ouvrir leurs maisons et leurs cœurs à des étrangers. Ce fut une expérience inspirante. Mais cela n'arrive presque jamais aussi.

Au cours de mon expérience, on a eu plus de chances de rencontrer des gens qui avaient vraiment besoin de se faire de l'argent. Ils vont aménager chaque espace de rangement, chaque garage et pièce libre, et le louer pour un profit rapide, et regarder les voyageurs tour à tour devenir furieux contre les gens comme moi qui disent : tenez, attendez une minute, êtes-vous sérieux ?

Du grenier d’un duplex aménagé rapidement à Vénice Beach - où une fenêtre à peine tapissée dans un mur mitoyen a permis aux voisins de m’espionner dans mon salon, assis sur leur toilette (non, sérieusement) - à une maison d'amis trop chère à Portland - qui a offert une vue d’ensemble sur les bières des hipsters que je n’ai pas approuvé, plusieurs jours de discussion répétée à l’intérieur et à l’extérieur de la maison principale alors que les hôtes voyagent à l'étranger – en passant par d'innombrables pièces grotesques un peu partout, chacune avec un lit Ikea moins cher que le dernier ; j'ai eu tellement d’expériences que je ne voudrais pas répéter, et encore moins revivre. Je me demande parfois : est-ce que cette relation mérite d'être sauvée ?

Qu'avez-vous pensé de cet article ? Dites-le dans les commentaires ci-dessous !

Recherches utilisées pour trouver cet article :airbnb espace propriétaire,airbnb trop cher,je narrive pas à avoir de 5/5 air bnb

About the Author Yann Bricombert

Yann Bricombert est le fondateur du site ProprietaireLibre.fr qui aide les propriétaires et les managers de locations de vacances (maisons, appartements, gîtes, chambres d'hôtes) à générer plus de réservations directes et à réussir leur location saisonnière.

follow me on:

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des articles et vidéos sur le thème de la location saisonnière et réaliser des statistiques de visites. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer