Fin de la parité tarifaire: ce que la loi Macron change pour vous

Shares

Si vous avez une annonce sur les sites d’annonces comme Booking, Expedia, Abritel ou Airbnb, cette nouvelle vidéo va vous apprendre ce que la fin de la parité tarifaire change pour vous.

Tout d’abord, il faut savoir de quoi on parle. Jusqu’à une certaine époque, les hôtels (et donc par ricochet les hébergements types locations de vacances, location de courte durée) n’avaient pas le droit de proposer des tarifs plus avantageux que ceux des sites d’annonces. En effet, les grandes plateformes considéraient que puisque votre bien était listé sur leur site, vous étiez tenu à une « parité ». En gros, ils estimaient que vous leur faisiez de la concurrence.

Définition de la parité tarifaire

En d’autres termes, c’était OK pour vous envoyer des clients à grands renforts de millions d’euros dépensés en marketing… Mais en contrepartie, vous êtes gentils mais vous n’essayez pas de nous les piquer pour éviter de payer les commissions (entre 15% et 25%). Au bout d’un moment, les hôteliers en ont eu marre et ont tapé du poing sur la table. Ils ont dénoncé les pratiques de Booking devant les tribunaux…

Loi Macron = liberté totale sur les prix

Ça a été dur, mais ils ont gagné (les syndicats hôteliers sont assez puissants et organisés). Le géant néerlandais Booking a même édité une charte de bonnes pratiques pour apaiser les tensions. Cette action de lobbying a conduit à une texte de loi promulgué le 6 août 2015 : l’article 133 de la Loi Macron. Les sites de réservation et les hébergeurs ont un contrat de mandat.

La petite phrase qui nous intéresse est la suivante :

Nonobstant le premier alinéa du présent article, l’hôtelier conserve la liberté de consentir au client tout rabais ou avantage tarifaire, de quelque nature que ce soit, toute clause contraire étant réputée non écrite.

Expedia condamné à 1 million d’euros d’amende

Dans cette vidéo, je vous explique ce que dit cette loi sur la parité tarifaire. Et ce qu’elle change concrètement pour vous. Malheureusement, tous les sites de réservation ne respectent pas cette loi. L’agence de voyage en ligne Expedia s’est pris une amende record d’un million d’euros suite à une décision de la Cour d’appel de Paris, pour non respect de la loi Macron. L’affaire est encore en cours.

Comment hacker l’audience de Booking

On aurait tort de se priver des avantages de la fin du racket mis en place avec la parité tarifaire. J’ai expliqué dans un article du blog comment détourner l’audience d’un site comme Booking vers le site web de votre location saisonnière.

Et au passage, rien ne vous empêche d’offrir un avantage à vos guests lorsqu’ils réservent directement sur votre site (une réduction de 15%, un petit déjeuner, une visite guidée de la ville…). Effet garanti! 😉


Si cet article ou cette vidéo vous ont plu, cliquez sur le bouton « J’aime » ou partagez-les!

Recherches utilisées pour trouver cet article :loi macron sur la parite tarifaire

About the Author Yann Bricombert

Yann Bricombert est le fondateur du site ProprietaireLibre.fr qui aide les propriétaires et les managers de locations de vacances (maisons, appartements, gîtes, chambres d'hôtes) à générer plus de réservations directes et à réussir leur location saisonnière.

follow me on:

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des articles et vidéos sur le thème de la location saisonnière et réaliser des statistiques de visites. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer